Un soucis de visée sur nos jeux de billard ?

La visée.
Le but du coup est de frapper la bille blanche avec la queue de façon à toucher la bille objectif pour la faire rouler vers une blouse. Le point exact où la bille blanche vient heurter la bille objectif est le point de contact. Pour situer ce point de contact, tracez une ligne imaginaire allant de l’objectif à une blouse et qui vous semblera la ligne la plus simple pour l’envoyer dans ce trou. Vous devez tracer cette ligne imaginaire passant au travers de la bille blanche et passant tangentiellement sur le bord d e la bille objectif.
Peu importe l’endroit où se trouve la bille blanche.
Ce qui compte, c’est le point de contact que la bille blanche doit venir heurter. La plupart du temps, il vous faut viser le point correspondant au point de gravité de la bille. Toutefois quelques autres coups réclament de viser différemment.
Pour éviter lors du coup que l’extrémité de la queue ne dérape, n’oubliez pas d’enduire légèrement de craie bleue le « procédé » (rondelle de cuir collée à l’extrémité de la queue). Il faut pour cela faire tourner le morceau cubique de craie sur l’extrémité et jamais faire tourner la queue sur la craie.

Le tir.
Ayant placé votre chevalet à une distance comprise entre 15 et 25 cm de la bille blanche et gardé l’oeil sur le point de contact de la bille objectif, vous êtes prêt à tirer. Vous faites exécuter à la queue un mouvement doux, comme si vous vouliez traverser la bille, ceci en l’accompagnant sur 15 cm environ.
Ceci permet un meilleur contrôle de la bille et une excellente précision. Ne jouez jamais avec précipitation. N’hésitez pas à mimer le coup deux ou trois fois avant de l’exécuter. C’est ce qu’on appelle le « limage ». Rappelez-vous que l’immense majorité des coups se jouent doucement et en souplesse.